Qu’est-ce que la Sainte Coiffe ?

La Sainte Coiffe est vénérée depuis des siècles à Cahors comme le linge qui a entouré la tête de Jésus au tombeau

« Il vit et il crut » (Jn 20,8)

Le matin de Pâques, Simon-Pierre entre dans le tombeau où Jésus avait été enseveli quelques heures auparavant ; « il aperçoit les linges, posés à plat, ainsi que le suaire (soudarion, en hébreu pathil) qui avait entouré la tête de Jésus, non pas posé avec les linges, mais roulé à part à sa place »  (Jean, 20, 6-7). À cette époque,  la manière juive d’ensevelir les morts consistait en effet à leur couvrir la tête avec une coiffe prolongée de rubans noués sous le menton pour tenir la bouche fermée.

Jean qui le suivait, entre à son tour. L’évangéliste nous rapporte alors qu’en voyant les linges ainsi pliés, le disciple que Jésus aimait « vit et il crut » (Jean, 20, 8).

La Sainte Coiffe est vénérée à Cahors depuis des siècles comme ce linge qui a entouré la tête de Jésus lors de son ensevelissement et qui a été vu par Pierre et Jean le matin de Pâques au tombeau vide.  

La précieuse relique nous rappelle donc cette première expérience apostolique de foi en la résurrection de Jésus, et invite le cœur de celui qui vient la vénérer à entrer dans la même expérience de foi.

La Sainte Coiffe est aujourd’hui présentée à la vénération des fidèles dans sa chapelle située derrière le chœur de la cathédrale St Etienne de Cahors. A l’exemple des apôtres, et à la suite des milliers de pèlerins qui s’y sont succédé au cours des siècles, nous sommes invités à entrer dans la chapelle et à contempler ce linge non plus plié comme au matin de Pâques, mais exposé devant tous, signe de notre foi en la Résurrection du Christ.

Que cette démarche puisse être l’occasion d’ouvrir toujours plus notre cœur au Seigneur Jésus, comme nous y invite le Pape François dans une bénédiction qu’il adresse à tous les pèlerins qui viendront en ces lieux. Bon pèlerinage !

Le recteur de la Cathédrale

L’année jubilaire 2019

Du 14 avril au 8 décembre 2019, à l’occasion des 900 ans de la cathédrale de Cahors, la relique de la Sainte Coiffe a été exposée solennellement dans le chœur de la cathédrale ; le Pape a encouragé sa vénération et accordé une année jubilaire.

Le 27 avril une grande procession publique portant la relique dans les rues de la ville a attiré près de 3000 pèlerins.

Jusqu’au 8 décembre,  plusieurs milliers de pèlerins ont franchi le seuil de la cathédrale pour se recueillir auprès de la précieuse relique.

Le 6 décembre 2019, à l’occasion du triduum de clôture du Jubilé,  la Sainte Coiffe a été accueillie dans sa nouvelle chapelle restaurée, où elle était vénérée depuis des siècles.

La relique est désormais visible tous les jours de l’année, aux horaires d’ouverture de la cathédrale.

Les pèlerins peuvent se recueillir devant sa chapelle, dont les grilles ont refermées jusqu’à la prochaine vénération solennelle.

En 2020 des temps forts de vénération solennelle seront organisés.